Alpha Condé arrête la délivrance des cartes d’identité nationales

alpha_conde_2Les Guinéens n’en peuvent plus de la pénurie des cartes d’identité nationales. Elles sont introuvables dans tout le pays. L’obtention de ce document est tout simplement impossible aujourd’hui en Guinée. A cela, il faut ajouter la crise chronique liée à l’obtention du passeport.


Carte d’identité nationale

Depuis plus d'un an, les Guinéens sont confrontés à une pénurie de cartes d’identité nationales. Une situation qui favorise les rackets aux différents barrages policiers. Dans les structures bancaires de la ville, des disputes sont souvent observés entre clients, possédant des cartes d’identité expirées et venus effectuer des retraits, et les responsables de ces structures. Face à cette situation de manque, les autorités guinéennes justifient l’arrêt de la délivrance de ces documents par l’introduction prochaine des nouvelles cartes d’identité.

Par ailleurs, des agents de police dans les commissariats de Belle-vue, Dixinn, Matam et Kaloum ont mis en place des réseaux de piratage pour modifier les dates de production et d’expiration pour les sommes variant de 100 000 à 250 000 francs guinéens. Cette pénurie de cartes constitue un véritable danger pour la population guinéenne face à la menace terroriste, quand on sait qu’un billet de banque permet de franchir sans problème les barrages des forces de sécurité.

Les passeports biométriques

Depuis le lancement de la fabrication des passeports biométriques en 2015, les guinéens de l’extérieur comme ceux de l’intérieur sont plongés dans des inextricables difficultés dans l’obtention de ce prestigieux sésame qui nécessite la présence du demandeur à Conakry. Ce qui est très difficile pour un guinéen vivant à l’étranger qui est obligé de venir jusqu’à Conakry pour renouveler son passeport compte tenu de la cherté du billet d’avion.

Avec la corruption et la gestion mal saine de l’administration guinéenne, les guinéens sont contraints de débourser de 700 000 FG jusqu’à plus d’un million pour obtenir ce document au lieu de 500 000 FG selon le prix officiel et que cette somme doit être versée dans les agences BICIGUI.

D’ici que le problème soit résolu, les Guinéens devront prendre leur mal en patience.

Pourtant, Alpha Condé se vante tous les jours d’avoir effectué des progrès miraculeux. Il répète à volonté d’avoir redressé le pays. Alors que son régime est incapable d’offrir aux citoyens guinéens des simples documents d’identité. Dans certains pays de la sous-région, on vous fait votre carte d’identité sur place. Alpha Condé est donc prié de revoir sa copie. Ses fanfaronnades sont devenues ridicules mais n’amusent personne.

 

Aliou Diallo pour www.guinee58.com