Sur Rfi, Alpha Condé pète les plombs

alpha_conde_5Le président guinéen, Alpha Condé, a participé au sommet UE-Afrique qui a eu lieu à Bruxelles le 2 et le 3 avril. Comme certains de ses pairs africains, Alpha Condé a été interpellé par l’un des envoyés spéciaux de Rfi à ce sommet pour une « causerie » sur les ondes. Comme c’est son habitude lorsqu’il est hors de pays, il s’est prêté aux questions du journaliste. Parlant notamment du virus Ebola qui sévit en Guinée, mais aussi de l’élection présidentielle de 2015, au regard de ses promesses électorales non tenues après plus de trois ans de gestion du pouvoir, Alpha Condé a pété les plombs sur les questions liées à l’accès des Guinéens à l’eau et à l’électricité. Il était au bout de l’énervement quand le confrère lui a demandé ce qu’il va dire, en 2015, aux Guinéens qui n’ont pas encore une couverture sanitaire correcte, qui n’ont toujours pas l’eau et l’électricité. Guinee58, votre quotidien, vous propose l’extrait de cet entretien. Bonne lecture !

Rfi : Monsieur le Président votre pays est aujourd’hui touché par Ebola. Que dites-vous aux Guinéens ?

Alpha Condé : Nous sommes en train de prendre toutes les mesures. Déjà, on peut dire Dieu merci, puisqu’on a mis du temps pour comprendre. Il y a eu beaucoup de cas en Forêt. Il y a eu 78 morts. Mais, il n’y a pas de nouveaux cas. Et à Conakry le seul cas, c’est quelqu’un qui est venu de Dabola et les personnes qui ont été avec lui, sont isolées. Donc, on a pris toutes les mesures pour que tous les gens qui sont touchés soient totalement isolés. Mais surtout on cesse de consommer la viande de brousse en ce moment, mais ensuite qu’on suive tous les conseils. Et surtout que les gens qui ont moins de signes se présentent. Il n’y a pas de raison de paniquer. L’OMS a dit d’ailleurs qu’il n’y a aucun danger. Donc, on n’a pas besoin de fermer les frontières, ni rien.

Mais Monsieur le Président, le fait qu’Ebola réapparaisse en Guinée, n’est-ce pas tout de même un échec de votre politique sanitaire. Vous avez promis aux Guinéens une couverture sanitaire…

 

Mais enfin ! Vous êtes extraordinaire. Dans tous les pays du monde, les pays les plus développés, il y a des épidémies. Vous oubliez que ça fait trois ans seulement que je suis là. Vous devriez vous poser la question : dans quelle situation, j’ai pris la Guinée. Vous faites comme si la Guinée vient de naître. Dites-nous, quelle était la situation de la Guinée quand je suis venu au pouvoir ?

Mais Monsieur le Président, l’élection présidentielle, c’est l’année prochaine. Et vous êtes déjà en campagne. Aux Guinéens qui n’ont pas une couverture sanitaire correcte, qui n’ont toujours pas d’électricité, d’eau. Qu’est-ce que vous leur dire ?

Vous dîtes qu’il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de courant. Nous allons faire un débat concret sûr. Pourquoi il n’y a pas de courant ? Pourquoi il n’y pas d’eau ? C’est très facile de dire qu’il n’y a pas d’eau, qu’il n’y a pas de courant. Cela fait longtemps que vous parlez de la Guinée. Vous savez qu’il n’y a jamais eu d’eau, qu’il n’y a jamais eu de courant et pourquoi. Moi, je suis venu. J’ai pensé seulement à une question de centrale thermique, mais le problème n’est plus compliqué. Nous allons maintenant faire un débat réel sur la véritable situation de la Guinée. Dans quelle situation on l’a trouvée ? Qui a fait quoi ? Vous avez promis ceci, vous avez promis cela, il n’y a pas de courant, comme si d’une baguette magique, on va emmener tout ça. Alors que vous connaissez très bien la situation en Guinée. Les Guinéens savent ce que nous avons fait en trois ans, par rapport à ce que nous avons trouvé.

Je voudrais que vous me citiez un seul pays africain où il y a une couverture sanitaire pour toute la population. Citez-moi un seul cas en Afrique de l’Ouest où il y a une couverture sanitaire, où il y a l’eau, il y a l’électricité etc. Citez-moi un seul pays. Je vous fais remarquer que je suis là depuis seulement trois ans. Quel est le pays africain où il y a la couverture sanitaire universelle ? Quel est le pays africain où le chômage des jeunes est résolu ? Quel est le pays africain  où l’autonomie des femmes est réglée ? Pourquoi vous voulez faire de la Guinée un cas particulier ? Pourquoi les gens qui ont quitté avant moi n’ont pas pu résoudre ce problème ? Moi, je ne suis pas en campagne. Il y a eu beaucoup de mensonges. Le peuple va connaître la vérité aujourd’hui, sinon quelle est la situation réelle et les progrès que nous avons faits. Les colons ont construit trois chemins de fer. Dakar-Bamako, Abidjan-Ouagadougou, Conakry-Kankan. Pourquoi les deux chemins de fer marchent ? Pourquoi celui de la Guinée ne marche pas ? Maintenant qu’il y a un Parlement, il va y avoir un véritable débat sur la véritable situation de la Guinée et on va cesser enfin de mentir aux Guinéens et les Guinéens sauront la réalité.

 

 

La rédaction www.guinee58.com