Alpha Nongo Camara : " Ils ont compris qu’Alpha Condé n’est pas le messie"

alphanongocamaraComme annoncé, nous vous livrons l’interview de M. Alpha Nongo Camara, Coordinateur régional du PEDN en Haute-Guinée.

Guinee58.com: Bonjour M. Camara. Pour commencer, nous allons vous inviter à vous présenter à nos lecteurs.

Alpha Nongo Camara : Je me nomme Alpha Nongo Camara. Je suis enseignant-chercheur à l’Université Julius Nyéréré de Kankan et chargé des cours en Relations Internationales. De 2009 à 2015, j’étais le Secrétaire fédéral du PEDN à Kankan. De septembre 2015 à maintenant, je suis le Coordinateur régional du PEDN en Haute-Guinée.

Guinee58.com: Cela tombe bien. Est-ce que vous pouvez nous parler des activités du PEDN à Kankan et en Haute-Guinée en général ?

Alpha Nongo Camara : Je profite de votre micro pour remercier le Président du Parti de l’Espoir pour le Développement National, son Excellence, Elhadj Lansana Kouyaté. Le parti PEDN se porte mieux en Haute-Guinée et notamment à Kankan. La preuve est que nous avons réussi, de 2009 à maintenant, à implanter le parti dans les secteurs, districts et communautés rurales de la région et en Kankan en particulier.

Les comités de base, les sous-sections, les sections et les fédérations en Haute-Guinée fonctionnent à merveille et tiennent régulièrement leurs assemblées comme cela se doit. Le parti, puisqu’il est ouvert et démocratique, connaît de vrais débats en son sein et permet la libre opinion et la vraie expression de tous les militants et sympathisants, comme l’exige notre devise et notre idéologie.

Guinee58.com: Le pouvoir vous laisse-t-il effectuer correctement vos activités politiques en Haute-Guinée?

Alpha Nongo Camara: A cette question, je dirai oui. Car, au départ, nous avons connu de véritables difficultés à nous mouvoir. Il y a trois ans, le PEDN fut l’objet d’une attaque à son siège de la part des loubards du RPG, le parti au pouvoir. Ils étaient venus nous trouver à une assemblée pacifique et hebdomadaire pour nous attaquer. Au cours de cette opération téléguidée depuis Conakry, nos militants ont été molestés, frappés et blessés. Nos motos, véhicules, téléphones et biens matériels ont été volés. Nous avons été séquestrés et traumatisés. Le bâtiment, même, a été décoiffé. Les documents et les meubles ont été tous brulés.

Mais aujourd’hui, à cause de la mal-gouvernance du régime d’Alpha Condé, beaucoup ont compris que la réalité était autre et ne font plus confiance à Alpha Condé. Certains nous ont présentés des excuses. D’autres font encore leurs mea-culpa.

Guinee58.com: Aujourd’hui, comment sont vos rapports avec le RPG-Arc-en-ciel?

Alpha Nongo Camara: Jadis, nos rapports étaient relativement tendus puisque le RPG faisait croire que la Haute-Guinée était une chasse gardée pour Alpha Condé et donc, aucun parti ne devait y avoir des militants.

Mais, aujourd’hui, ces difficultés sont en train d’être aplanies par le simple fait que les militants et même les caciques du RPG se rendent compte qu’ils ont été trompés et avaient soutenu le diable. Ils ont compris qu’Alpha Condé n’est pas le messie et le RPG ne sera jamais la solution à ce pays.

Au départ, on était bloqué dans beaucoup de nos activités. Pendant les campagnes, nos sorties étaient empêchées au profit du RPG. Pendant les élections, nos ordres de missions étaient rejetés, nos délégués refoulés. Mais maintenant, ils ont compris que ce n’était pas la vraie cause qu’il fallait défendre.

 

Guinee58.com: Pourtant, Alpha Condé et ses proches continuent à faire croire que la Haute-Guinée est un imprenable bastion du RPG. Qu’est-ce que vous en dites ?

Alpha Nongo Camara: Sincèrement, la Haute-Guinée l’a été. Mais, la popularité d’Alpha Condé s’est envolée. Le RPG s’est effondré comme un château de carte. Plusieurs raisons expliquent la situation catastrophique pour Alpha Condé et le RPG. Donc, aujourd’hui, la Haute-Guinée n’est plus un imprenable bastion du RPG.

Guinee58.com: Lors de la dernière présidentielle d’octobre 2015, la CENI a publié des résultats donnant une large victoire à Alpha Condé en Haute-Guinée. Comment expliquez-vous ces chiffres?

Alpha Nongo Camara: Les rapports de l’Union Européen, des observateurs de la CEDEAO, du PNUD, de la Mano River Union,… ont montré que l’élection présidentielle de 2015 a été émaillée de graves entorses à la démocratie. En réalité, il n’y a pas eu d’élection. Ça n’a été que de la mascarade, de la fraude massive, des bourrages d’urnes, etc., parce même des morts ont voté, des mineurs de moins de 18 ans également ont voté. Pour la première fois en Guinée, on a vu la CENI prolonger le vote au-delà des 22 heures par endroits. Donc, nous ne pouvons nullement considérer les chiffres de la CENI comme des résultats fiables. C’est pour cela que le PEDN, à travers son Président, son Excellence Elhdj Lansana Kouyaté, a refusé les résultats sortis des urnes.

Guinee58.com: Alpha Condé use, sans arrête, de l’ethno-stratégie. Il fait croire qu’il est soutenu par la communauté Malinké. Comment Alpha Condé est-il perçu par la population de la Haute-Guinée?

Alpha Nongo Camara: Avant, la Haute-Guinée était le bastion du RPG. Aujourd’hui, la Haute-Guinée est en train de réaliser qu’elle s’était trompée. Le PEDN représente l’espoir de toute une communauté, de toute une nation et de toute une Guinée qui se cherche un leader qui voudrait bien ressouder les morceaux et fédérer les quatre régions naturelles que Dieu nous a données. De toutes les façons, la Guinée n’est pas divisée en quatre régions naturelles mais elle est composée de quatre régions naturelles. Cette composition naturelle et géographique que le bon Dieu nous a donnée devrait être mise à profit pour créer la prospérité et le bonheur du Peuple de Guinée. Et non pour diviser le pays ou déchirer le tissu social.

Par ailleurs, faire croire qu’Alpha Condé est le messie n’est plus d’actualité en Haute-Guinée. Puisque les Guinéens en général et les Malinkés en particulier ont réalisé que c’était une peine perdue.

Guinee58.com: Est-ce que la Haute-Guinée a tiré un profit particulier du régime d’Alpha Condé ?

Alpha Nongo Camara: Quand on gère un Etat, les symboles que l’on pose sont plus importants que les résultats. Lorsque les symboles posés sur les six premiers mois ne sont pas en adéquations avec les attentes du peuple, il ne faut pas trop s’attendre à ce régime.

Quant à savoir si la Haute-Guinée a beaucoup bénéficié du régime d’Alpha Condé. Il suffit de venir ici sur le terrain pour s’en apercevoir. Les réalisations ou plutôt les manques de réalisations en font foi.

Ce n’est pas jeter de l’anathème sur qui que ce soit. Aujourd’hui, s’il y a une région plus oubliée, plus abandonnée en Guinée, c’est bien la Haute-Guinée. Nous sommes en crise de tout : infrastructures sociales de bases, routes, eaux, électricité,… Nous sommes en manque de tout. Le chômage gangrène plus de la moitié de la jeunesse de cette région.

Compte tenu de tout cela, on ne peut pas dire que la Haute-Guinée a bénéficié plus de réalisations. Tout le monde peut venir voir si la Haute-Guinée n’est pas la dernière région puisqu’elle ne sera ni la première, ni la deuxième et ni la troisième.

Guinee58.com: Il y aurait au moins quelques réalisations d’Alpha Condé. Pouvez-vous nous en citer quelques-unes ?

Alpha Nongo Camara: A l’ occasion de l’anniversaire tournant de l’indépendance de notre pays dans les quatre régions, des anciens bâtiments sont rénovés, d’autres simplement peints. Il y a eu plus de rénovations que de nouvelles constructions. D’ailleurs, beaucoup de ces chantiers sont en arrêt puisque les entrepreneurs se plaignent qu’ils ont préfinancé et que l’Etat ne les a pas remboursés.

Il faut savoir aussi que ces sont les gouverneurs, préfets, gendarmes et policiers qui vont demeurer dans ces bâtiments rénovés. Mais, les jeunes diplômés sont désœuvrés et abandonnés à eux-mêmes. Ils cherchent désespérément leurs premiers emplois. Donnons du travail à la jeunesse!

Les entreprises sont où depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir ? La Sotelgui à Kankan est fermée. SEMAFO à Kignéro est fermé. L’usine de jus de fruit ne fonctionne pas. Le projet Coton fonctionne à ralenti. La briqueterie, l’usine qui fabriquait les briques pour nos constructions, est en arrêt. C’est ce que vous appelez «réalisations d’Alpha Condé» ?

Guinee58.com: Pouvez-vous nous dresser un bilan des six premiers mois du deuxième mandat d’Alpha Condé ?

Alpha Nongo Camara: On clame haut et fort que le gouvernement est rajeuni et que ce sont des gens qui ont fait des hautes études. Mais, il ne suffit pas d’avoir des valises de diplômes. Il suffit de connaitre son pays, ses problèmes et les difficultés de son peuple. Savoir diagnostiquer les souffrances des citoyens. Savoir identifier ce que le peuple a besoin à court, moyen et long terme.

Le Premier ministre, Mohamed Youla, sorti du monde privé, pouvait avoir l’élan de travailler s’il a les coudées franches. Mais, est-ce qu’il les a ? Ça n’a pas l’air si l’on regarde les bisbilles au sein du gouvernement. Il y a des confusions de rôles et de fonctions entre les ministres. Finalement, on ne sait pas qui fait quoi. Ce n’est pas ce que les Guinéens ont besoin.

Guinee58.com: Nous vous remercions de nous avoir accordé cet entretien.

Alpha Nongo Camara : C’était un grand plaisir pour moi.

Propos recueilli par la rédaction de www.guinee58.com