Une mission de la CPI à Conakry sur les massacres du 28 septembre : Claude PIVI et Thiegboro visés ?

cour_penale_internationale2Une mission de la Cour pénale internationale (CPI) séjourne actuellement à Conakry depuis mercredi pour évaluer l'état d'avancement du dossier relatif aux massacres du 28 septembre, confié à un pool de juges guinéens, a-t-on constaté sur place.

Cette mission conduite par le chef de la Coopération internationale de la CPI, Amadi Bah, a défini le but de sa visite au président Alpha Condé au cours d'une audience que celui-ci lui accordée mercredi.

Le 28 septembre 2009, des militants de l'opposition réunis au grand stade de Conakry ont été réprimés par des éléments de l'armée guinéenne. Dans un rapport rendu public au lendemain de ces massacres par les Nations Unies, le bilan s'est établi à "157 victimes et d'une centaine de femmes violées".

Le dossier du 28 septembre a été confié à un pool de 4 juges, dont la mission est de situer les responsabilités sur ce qui s'est réellement passé ce jour.

Le ministre guinéen de la Justice Maître Cheick Sakho, qui a pris part à cette audience avec le président guinéen, a rassuré les membres de la CPI de la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre pour mener à terme ce dossier, et que toutes les personnes impliquées dans cette expédition punitive seront entendues par la justice.

Il a précisé également que la lutte contre l'impunité faisait partie des priorités de son gouvernement.

Source: Agence de presse Xinhua