Mohamed Kaba, le frère de la première dame Hadja Djéné Saran Kaba Condé, emprisonné au Maroc pour trafic de drogue et de cocaïne

alpha_conde_epouseL’étau se resserre davantage sur la famille présidentielle Guinéenne pour son manque de moralité et son implication dans les affaires illicites. Nous vous annoncions dans nos précédentes éditions du financement de la fondation de la première dame Hadja Djéné Saran Kaba Condé par l’argent de la drogue (lien : http://www.guinee58.com/index.php?option=com_content&view=article&id=6006:la-fondation-de-lepouse-dalpha-conde-financee-par-largent-de-la-drogue&catid=34:politique-guinee-conakry&Itemid=68).

Nous vous révélions également, la relation extraconjugale entre Hadja Djéné Saran Kaba Condé et le baron de la drogue Moussa Traoré. Reléguée au simple rôle de figurant, il n’est un secret pour personne que Hadja Djéné Saran Kaba Condé ne partage pas le lit conjugal avec Alpha Condé. Pour palier à ce manque affectif et sentimental, Hadja Djéné Saran Kaba Condé s’est rabattu sur Moussa Traoré avec qui elle passerait des nuits très arrosées.

Après cette affaire qui a défrayé la chronique, c’est autour de l’emprisonnement de Mohamed Kaba, le frère cadet de la première dame d’être mis sur la place publique. Selon nos confrères du site www.aminata.com, Mohamed Kaba, frère cadet de la première dame Djené Kaba Condé serait détenu au Maroc depuis deux ans. Cet emprisonnement serait lié à son implication dans le trafic de la drogue et de la cocaïne. Mohamed Kaba est reconnu coupable de trafic de drogue et de cocaïne par le tribunal de grande instance de Rabat. Mohamed Kaba écope d’une peine de six ans de prison ferme.  Il est à sa deuxième année de détention.

Malgré les pressions diplomatiques, les autorités du royaume Chérifien se seraient montrées inflexibles et intraitables sur l’indépendance de la justice marocaine. Le seul avantage que les autorités guinéennes ont réussi à arracher porte sur les visites régulières que Mohamed Kaba puisse bénéficier.

Depuis un certain temps, l’ambassadeur de la Guinée au Maroc Mamady Kaba serait très régulier à la prison de Rabat-Salé II où croupit Mohamed Kaba, le frère de la première dame. Mohamed Kaba serait d’ailleurs le seul cas qui préoccupe l’ambassadeur Mamady Kaba et ses collaborateurs. Les autres détenus Guinéens dans des conditions plus drastiques ne préoccuperaient nullement l’ambassadeur autant dire que le sectarisme du régime actuel dépasse les frontières de notre pays.

Avec cette affaire, l’on est en droit de s’interroger si le rôle de la première dame Hadja Djené Saran Kaba Condé se limite au simple rôle de protecteur du baron de la drogue Moussa Traoré ? La première dame serait elle la marraine du trafic de la drogue en Guinée ?

Il convient de rappeler que les autorités américaines ont sévèrement dénoncé le laxisme des autorités de notre pays contre la lutte de trafic de drogue et de cocaïne. Depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, la Guinée serait redevenue une plaque tournante du trafic de la drogue peut on lire dans ce rapport du département dEtat américain. Ce laxisme et se laisser faire seraient ils liés à l’immixtion et l’implication de Hadja Djené Saran Condé ? C’est toute la question.

 

Nous y reviendrons …

Ismaël Cissé, www.guinee58.com