Assemblée générale de l’Ufdg : le retour annoncé de Bah Oury passe mal

logo ufdg 2Délocalisée au quartier Kiroti, commune de Ratoma, l’assemblée hebdomadaire du parti s’est tenue sur fond de protestation. Les députés Oussou Fofana, et Ousmane Gaoual Diallo ont officié.

L’annulation de la décision excluant Bah Oury est une injonction du président Alpha Condé accuse, Oussou Fofana. La grâce accordée à Bah Oury n’est pas fortuite, sinon pourquoi c’est Bah Oury le cerveau présumé de l’attaque du domicile du président qui est gracié, pas Fatou Badjar et AOB : « Nous demandons à Bah Oury, s’il a une conscience de se battre pour faire libérer Fatou Badjar et AOB ». D’ajouter que les avocats du parti ont fait appel et que si Bah Oury gagne à la Cour d’appel, le parti ira à la Cour constitutionnelle, s’il gagne aussi, « nous allons le suspendre encore ». Personne ne peut nous imposer une personne qu’on ne veut pas, on ne veut plus de Bah Oury, il a été averti, suspendu et exclu, c’est terminé, prévient Fodé Oussou Fofana. Maintenant si Alpha Condé veut, « il n’a qu’à le nommer ministre ou président du RPG Arc-en-ciel, ou bien Bah Oury n’a qu’à créer son parti, il ne reviendra pas à l’Ufdg. Il n’a pas de militants, il est tout seul. Il peut continuer à se promener, à divaguer à la justice, il ne reviendra plus jamais à l’Ufdg ». Il promet que l’Ufdg va traduire le juge Ibrahima Kallil Diakité qui a rendu la décision devant le Conseil supérieur de la magistrature

Gaoual enfonce le clou

Ousmane Gaoual Diallo, lui voit cette décision sous deux angles : le gouvernement est en train de dire aux Guinéens que les 85 assassinats politiques ne l’intéressent pas. Le gouvernement englué dans un système de prostitution et de proxénétismes qui éclabousse jusque le PM ne l’intéresse pas. Des petits problèmes de règlement intérieur d’un parti, voilà la préoccupation d’Alpha Condé. C’est décevant. Ensuite, « nous avons divorcé avec Bah Oury, peu importe ce qu’on lui fera. On va dire qu’il a gagné, et après ? J’espère qu’il viendra avec les militaires pour l’installer comme vice-président de l’Ufdg ». Gaoual prévient déjà que l’Ufdg ne se soumettra pas à la décision, parce que la justice « n’est pas crédible ». Même si le tribunal notifie à l’Ufdg qu’il annule la décision excluant Bah Oury, « le tribunal ne pourra pas remmener Bah Oury dans nos cœurs ». L’élu de Gaoual dit avoir visionné une vidéo (sexe tape) sur internet où une femme guinéenne vivant à Paris déclare « que le Premier ministre, Mamady Youla entretient des relations avec une mineure de 15 ans ». Si cela est vrai, il estime que le PM n’a rien à faire dans le gouvernement ni moralement ni légitimement, et si c’est faux, il lui conseille de poursuivre la femme, parce qu’elle ternit l’image de la Guinée.

Aliou Diallo pour www.guinee58.com

Ajouter un Commentaire