Justice: Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG, gagne en appel

amadoudiallocntgLa Cour d’appel de Conakry vient de donner raison à Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG, sur son camarade Mamadou Saliou Diallo et Cie, ce 8 mars.

Amadou était accusé de faux, usage de faux et usurpation de titre par ses camarades pour avoir écrit au ministre de la Fonction publique en tant que président du mouvement syndical guinéen. Au  TPI de Kaloum, Amadou avait gagné, les adversaires avait fait appel, et la Cour d’appel aussi vient de donner raison à Amadou Diallo. Après ce verdict, il a remercié ses collègues syndicalistes qui l’ont soutenu et a salué la justice guinéenne pour avoir dit le droit au grand dam de ses adversaires. Même que la justice guinéenne tant décriée est en train de se remettre sur la bonne voie. Amadou Diallo a dédié sa victoire à sa structure : « C’est la CNTG qui est grandie à travers ma modeste personne. Le jugement du tribunal de première instance de Kaloum vient d’être confirmé par la Cour d’appel ». Même si c’est la deuxième fois qu’il remporte face à Saliou Diallo et Yamoussa Touré et compagnie, M. Diallo reste  pourtant sur ses gardes. Il sait que ses adversaires sont décidés à en découdre. « Je ne dirai pas ce que je vais faire, ça dépendra de ce que mes vis-à-vis vont faire ».

Mamadou Saliou Diallo, chargé de communication de l’unité d’action syndicale, partie civile contre Amadou Diallo n’est pas étonné du jugement rendu par la Cour d’appel. Mais, il se dit surpris tout de même : « On attendait notre avocat pour rentrer dans la salle et entendre le verdict. Mais nous sommes rentrés sans l’avocat, on a dit que le verdict est tombé, c’est Amadou Diallo qui a raison ». Saliou et Cie ne sont pas satisfaits du jugement, estimant que la vérité n’a pas été dite et du coup, ils comptent faire appel devant la Cour suprême pour faire « dire le droit ». Les adversaires de Amadou Diallo sont catégoriques, « il n’a jamais été élu président du mouvement syndical, jamais ». Ils maintiennent alors l’accusation de faux et usage de faux et sont très déçus de cette décision de la Cour d’appel. 

Aliou Diallo pour www.guinee58.com