Assemblée générale de l'Ufdg : Oussou Fofana sur tous les fronts

logo ufdg 2L'Ufdg continue ses assemblées tournantes, cette semaine, militants et sympathisants se sont donnés rendez-vous à l'héliport, à Bellevue. Fodé Oussou Fofana a animé la partie, en l'absence du président Cellou Dalein Diallo, en mission.

Trois sujets ont été abordés, débattre avec le Rpg Arc-en-ciel, réponse à Mansour Kaba qui accuse Cellou et l'Ufdg d'être ethnicistes, d'où son ralliement à Alpha Condé en 2010, non à Cellou Dalein. Et l'affaire Bah Oury, remplacé par Chérif Bah au poste de vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Du débat avec le Rpg arc en ciel, Oussou Fofana lance un défi, "qu’on élève le niveau de débat. J'invite le comité national des jeunes du Rpg à un débat avec celui de notre parti". Le débat portera sur les projets de société et sur la gouvernance du président Alpha Condé. Elever le niveau de débat et quitter le débat de "caniveau" qui n’arrange pas le pays. A Mansour Kaba, Oussou Fofana a dit : "Je suis vice-président de l’Ufdg mais je ne suis pas peul, Kalemodou Yansané n’est pas peul". Et même s’il choisissait de rejoindre l’Ufdg, il n’apporte rien, de toutes les élections auxquelles il a participé il n’a eu que 0%, dit-il.

Chérif Bah remplace Oury Bah

Le président Cellou a désigné Ibrahima Chérif Bah, vice-président (par intérime) chargé des relations extérieures et de la communication. C'est le poste qu'occupait Bah Oury avant son exclusion. Sur le rang protocolaire, c'est la deuxième personnalité du parti. Oussou Fofana précise que Cellou a le mandat d’exclure et de remplacer selon les statuts du parti, ce que Bah Oury conteste. "Chérif est compétent, à l’Ufdg on ne parle pas d’ethnie, mais compétence. Le débat de caniveau nous fait ni chaud ni froid. Si la justice veut un congrès nous allons l’organiser pour l’exclure. Ce monsieur est exclu. Il est exclu aujourd’hui, il est exclu demain. Maintenant chacun est libre de l’interpréter à sa façon". Pour le vice-président de l'Ufdg, l'exclusion de Bah Oury est sans appel, la justice ne peut prendre un décret nommant un vice-président d’un parti politique ni le président de la République. A Bah Oury, Oussou suggère de tester sa loyauté et sa popularité.

Aliou Diallo pour www.guinee58.com