Des partisans de Cellou soutiennent que le massacre du 28 septembre était une manipulation visant à discréditer Dadis

victimes_2Inculpé pour le massacre de 2009 au stade de Conakry, l'ancien putschiste Moussa Dadis Camara fait alliance avec l'opposition au président sortant. L'analyse de Vincent Foucher.

Malgré son inculpation, Dadis Camara reste droit dans ses bottes et se dit serein et confiant

dadis_camara_1L'ex-chef de la junte guinéenne, Moussa Dadis Camara, a été inculpé le 9 juillet pour complicité d'assassinats, séquestration et viols, lors du massacre du 28 septembre 2009. Son procès ne se tiendra certainement pas avant la présidentielle prévue en octobre, à laquelle il s'est déjà porté candidat, et jusqu'au verdict, il sera considéré comme innocent.

Moussa Dadis Camara envisage de rentrer en Guinée entre le 20 et le 25 juin pour déposer sa candidature

dadis_camara_1Il avait déjà annoncé son intention de se présenter à la présidentielle. On connaît désormais la date de son possible retour en Guinée. Et c'est une exclusivité RFI. L’ancien président de la transition guinéenne Moussa Dadis Camara dit avoir l'intention de rentrer en Guinée entre le 20 et le 25 juin, pour déposer sa candidature. Reste à savoir s'il pourra réellement rentrer... Moussa Dadis Camara était à la tête de l'Etat lorsque l'armée a massacré plus de 157 personnes et violé des centaines de femmes au stade du 28 septembre, c'était en 2009. Les enquêtes judiciaires sont toujours en cours. Pourquoi cette candidature ? S’agit-il d’une stratégie pour échapper à de possibles poursuites ? Moussa Dadis Camara est l’invité de Florence Morice ce matin.