Cellou Dalein Diallo: "La force de l’opposition, c’est l’adhésion des populations"

cellou_dalein_diallo_1Le président guinéen Alpha Condé a reçu, jeudi 1er septembre, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Les deux responsables politiques se sont déclarés favorables à des échanges réguliers, deux semaines après une manifestation d’opposants suivie de violences meurtrières. Pourquoi cette rencontre ? Est-ce un signe d’apaisement ? La confiance entre les deux hommes est-elle rétablie ? Alpha Condé va-t-il accéder aux revendications de l’opposition, notamment la tenue d’élections locales et communales ?

Lire la suite...

Assassinat du journaliste: "La balle qui a atteint Mohamed Diallo m’était destinée" révèle Bah Oury

bah_oury-dakarIl a fallu une "traque sans relâche" pour mettre la main sur Mamadou Oury Bah, plus connu sous le nom de Bah Oury, le désormais vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), si l’on en croit à la décision de ce parti politique. C’est en effet après une descente chez lui au quartier Lambagni, puis au siège de l’UFDG où il était de passage avec les enquêteurs guinéens et enfin à Kaporo que nous avons réussi à coincer celui que le parti incriminé considère comme responsable des affrontements qui ont conduit à la mort du journaliste d’AFRIK.COM.

Lire la suite...

Assassinat du journaliste Mohamed Diallo : "L’UFDG n’a pas tué" défend Cellou Dalein Diallo

cellou_menaceEn Guinée où il a été tué, au Sénégal d’où il est aussi originaire, le débat est encore entier : « Qui a tué le journaliste d’AFRIK.COM, Mohamed Diallo ? ». Une question qui n’a pas encore trouvé de réponse. Les autorités guinéennes ont ouvert une information judiciaire et l’enquête suit son cours. AFRIK.COM, qui a effectué le déplacement dans la capitale guinéenne, Conakry, est allé à la rencontre de Cellou Dalein Diallo, président du parti mis en cause dans ce drame, l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), devant le siège duquel partisans de Bah Oury exclu du parti et ceux de l’UFDG s’affrontaient et où le journaliste a été touché par balle.

Lire la suite...