Amnesty s'alarme du nombre de manifestants tués en Guinée

policiers guinee 1Amnesty International s'est inquiété mercredi du nombre de tués - 18 depuis début de l'année, dont trois au cours des deux dernières semaines - lors des manifestations de l'opposition en Guinée, demandant aux autorités de Conakry de veiller à ce que "personne d'autre ne perde la vie".

Lire la suite...

La difficile installation des conseillers communaux

electionPlus de 8 mois après les élections communales en Guinée, l'installation des conseillers communaux se poursuit dans un climat délétère. L'opposition accuse le pouvoir de corrompre ses conseillers pour s'assurer un maximum de mairies dans le pays.

Lire la suite...