Guinée : Notre devoir face à la crise sociale

bah ouryLa crise sociale qui secoue la Guinée depuis le 1er juillet dernier à la suite de l’augmentation du prix du carburant à la pompe (de 8000FG le litre à 10000 FG) aurait pu être évitée. Plusieurs raisons m’amènent à le penser.

Lire la suite...