Victoire du RPG lors des élections locales en Guinée

alliance arc en ciel 1Le parti du président guinéen Alpha Condé, le RPG, a gagné les élections locales du 4 février, devant le principal parti de l'opposition, l'UFDG de l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, qui remporte toutefois la capitale Conakry, selon des résultats quasi définitifs disponibles mercredi.

Lire la suite...

La violence instrumentalisée

bah oury newUn gendarme a été tué dans le cadre d’une mission de maintien de l’ordre ce 19 février. Moins d’une semaine auparavant, deux jeunes gens ont été également fauchés par des balles meurtrières depuis la reprise de la grève dans le secteur de l’éducation le 12 février. Dés le lendemain de la tenue des élections communales le 04 février et suite à l’appel à manifester de certains responsables politiques, des rixes ont éclaté dans des localités de l’intérieur du pays et à Conakry. Cinq personnes ont péri carbonisées dans les flammes de leurs cases incendiées par des éléments du camp adverse dans la sous-préfecture de Kalinko à Dinguiraye. Le comble de l’horreur avait été atteint là, car la majorité des victimes étaient de petits enfants.

Lire la suite...

Communales 2018 en Guinée: un rendez-vous manqué?

ceni voteEn Guinée plus deux semaines après le scrutin, on ne connaît toujours pas les résultats définitifs complets des élections communales du 4 février dernier. Marqué par l’abstention, les irrégularités et des violences post-électorales, ce vote tant attendu a déçu beaucoup d’espoirs.

Lire la suite...

Un gendarme tué dans une manifestation en Guinée

arrestation2Un gendarme a été tué au cours de heurts lundi entre manifestants et forces de l'ordre dans la banlieue de Conakry, où se combinaient des protestations liées aux résultats des élections locales du 4 février et la poursuite d'une grève des enseignants.

Lire la suite...

Pottal-Fii-Bhantal Foutah-Djallon appelle à un boycott actif de Jeune Afrique

pottal fii bhantalSuite aux élections locales du 4 février 2018 en Guinée, Mr. François Soudan, directeur de la rédaction de « Jeune Afrique » a écrit un article au titre alléchant, mais fait surtout d’allégations fausses à plusieurs égards et dangereuses quant à leur portée sur l’avenir d’une nation comme la Guinée - en proie à des tensions artificiellement entretenues depuis des décennies.

Lire la suite...