Délestage électrique : la presse de la sous-région pourfend l’usage d’arme de guerre par les forces de l’ordre

manifestationsDes centaines de personnes sont descendues dans les rues de la capitale guinéenne pour protester contre l'absence d'électricité. Le mouvement a dégénéré dans des violences meurtrières.

Lire la suite...

Manque d’électricité à Conakry : la solution pas pour demain

Blinde_bruleLe problème de l’électricité que vivent plus d’une dizaine de quartiers de Conakry ne trouvera pas une solution dans un délai proche, à en croire un membre du gouvernement guinéen. Hier 17 février, en marge de sa rencontre avec Abdoul Aziz Wann, 
représentant en Guinée le FMI (Fonds Monétaire International), le ministre guinéen d’Etat chargé de l’Economie et des Finances a ouvert une parenthèse sur la pénurie d’électricité à Conakry, notamment dans sa banlieue. Dans un français laborieux, le ministre a expliqué les projets en cours. Lisez!

Lire la suite...

Manifestations contre la coupure du courant à Conakry : morts de deux civils, un gendarme entre la vie et la mort ...

manifestants_4La manifestation contre la coupure du courant électrique vient de dégénérer. Les morts et les blessés graves tant redoutés n’ont pas pu être évités. Les échauffourées qui ont éclaté ce matin dans quartiers Tombolia, Dabompa, Lansanayah ont causé des dégâts matériels importants. Nos équipes présentes sur le terrain font état de deux morts parmi les civils qui ont été percutés par un véhicule de la gendarmerie qui roulait à vive allure. Plusieurs blessés graves et dégâts matériels importants sont également signalés.

Lire la suite...

Délestage électrique : des échauffourées entre les jeunes mécontents et les forces de l’ordre à Conakry

manifestants_2Face à l’incapacité du gouvernement de fournir de l’eau et l’électricité aux habitants de la capitale Conakry, les jeunes de la haute banlieue sont dans la rue pour manifester leur colère.

C’est tôt ce matin que les jeunes de Kissosso, Dabompa et Sangoyah sont sortis massivement avec des pancartes en mains où on peut lire « A bas Alpha Condé, à bas EDG, à bas Resko Camara, Alpha Condé zero, Resko Camara menteur … ».

Lire la suite...