IBK et Alpha Condé face à la presse : Alpha Condé a parlé sans se faire comprendre

ibk_alphacondeDans la matinée de ce 12 mars, le Président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) a terminé sa visite d’Etat et d’amitié auprès de son homologue, Alpha Condé, a-t-on constaté sur place. La fin de ce séjour de 72h d’IBK a été marquée par une conférence de presse animée par les deux Chefs d’Etat, à la Villa des hôtes de la Case Bellevue. La sécurité transfrontalière, les mécanismes de mise en œuvre de nombreux accords signés entre le Mali et la Guinée, presque pas exécutés et la crise au Nord Mali ont été les principaux points abordés par Alpha Condé et son hôte de marque.

Lire la suite...

Déminage en Guinée: quatre tonnes de matériel sont arrivées à Conakry

deminageUn Dash 8 de la Sécurité Civile française, spécialement affrété pour l’occasion, est arrivé le 11 mars à l’aéroport militaire de Gbessia/Conakry et y a déchargé 13 palettes totalisant plus de quatre tonnes de matériel destiné aux démineurs qui vont assurer la dépollution pyrotechnique du camp de Kindia (100 tonnes de munitions à détruire, enterrées aux 2/3).

Lire la suite...

Les députés préparent leur plan d’action 2014-2015

divers_politiqueCe 11 mars, une trentaine de députés ont participé à une « retraite parlementaire » dans un réceptif hôtelier de Conakry, a-t-on constaté sur place. Organisé par le NDI (National Democratic Institute), l’atelier vise à aider les honorables à se doter d’un plan d’action pour la période 2014-2019. C’est l’Ong américaine pour le Développement international (USAID) qui a financé l’atelier qui prendra fin le 13 mars. Une trentaine de participants constitués des membres du bureau de l’Assemblée nationale, des présidents des commissions techniques, ceux des groupes parlementaires ainsi que les Directeurs techniques de l’administration parlementaire.

Lire la suite...

IBK chez Alpha Condé, pour une amitié renouvelée

ibkDans l’après-midi de ce 10 mars, le Président Malien, Ibrahima Boubacar Kéita a entamé une visite d’Etat et d’amitié à Conakry auprès de son homologue guinéen, Alpha Condé. Une première depuis son investiture le 19 septembre dernier au Palais Koulouba de Bamako.

Lire la suite...

Plainte contre Lamine Touré fils ainé de Sidya Touré : l’UFR apporte des précisions

sidya_toure_parisNous vous diffusions dans nos précédentes éditions, un article rédigé par nos confrères du site ivoirien www.koaci.com dans lequel, le fils ainé de Sidya Touré avait été trainé devant la justice ivoirienne pour les motifs « violation et voie de fait ».

Après quelques jours de silence, le président de l’UFR Sidya Touré vient de réagir via la cellule de communication du parti qu’il préside. Nous vous diffusons l’intégralité de ce communiqué qui vient de nous parvenir.

Communiqué de la cellule de Communication de l’UFR

« M. Lamine Touré, fils aîné du Président de l’UFR, est Gérant d’une société immobilière en Côte d’Ivoire, société dénommée SCI‘’ Les Palmiers’’. Créée il y a plus de 30 ans, cette société dont Lamine Touré est le propriétaire, a été instruite par le Ministère ivoirien de la construction et du logement de procéder à la rénovation de son immeuble R+3 bâti sur le lot no 19322 de Bingerville, sis à Biétry, au motif qu'il est vétuste.

Et quand la SCI a voulu exécuter l’ordre du Ministère, elle s’est heurtée au refus délibéré d’un groupe de trois escrocs logés dans la bâtisse et qui disent être propriétaires des lieux. Ce groupe composé de deux chômeurs et d’un juriste réclament et utilisent à leurs fins les frais de loyer que paient les autres occupants du bâtiment. La somme de cette forfaiture s’élève à 150 millions de FCFA. Cela est rendu possible grâce à la crise postélectorale au cours de laquelle toutes les magouilles étaient possibles, et cause du délabrement de l’immeuble.

Conséquence, l’Etat ivoirien a saisi le propriétaire légitime : la SCI pour qu’elle restaure l’immeuble en question. Répondant à la réclamation de la Compagnie, le Département en charge de la construction lui a adressé une correspondance dont un extrait a d’ailleurs fait objet de publication dans certains médias ivoiriens : "Je vous informe que l'examen de votre demande a révélé que des actes administratifs attestant vos droits sur l'espace existant dans nos archives. Au regard de l'état vétuste de votre immeuble, je vous autorise à obtenir l'expulsion des occupants selon les règles et procédures en vigueur et à le réhabiliter’’.

Que des gens animés d’une volonté manifeste de saisir toutes les occasions pour procéder à des règlements de comptes politiques et autres pour discréditer Sidya Touré et de faire un rapprochement malencontreux entre cette affaire et le problème de la résidence du Président de l’UFR sise à la Minière(Conakry), relève tout simplement de la malhonnêteté intellectuelle.

Il faut noter que la SCI les Palmiers n’est pas une société d’Etat, ni une entreprise publique, et non plus une entreprise fondée à partir de fonds publics comme se le permettent des fils de certains Chefs d’Etat. Suivez mon regard.

Lamine Touré, lui, n’a pas bénéficié de fonds publics et autres fruits de la corruption notamment par le truchement de contrats signés de gré-à-gré pour créer des sociétés, tel que le marché des Centrales thermiques de Tombo, qui a englouti plus de 120 millions de dollars et l’OAS pour ne citer que ceux là,… »

 

La Cellule de Communication de l’UFR