A Conakry, l’Energie, c’est la vie…ou la mort

manifestants_5Après les élections législatives du 28 septembre 2013, qui ont doté le pays d’une Assemblée nationale, dernière étape vers la mise en place des institutions démocratiques, nombreux étaient les observateurs politiques qui s’accordaient à dire que la Guinée allait enfin vers une sortie définitive de sa longue crise politico-sociale. Comme l’a lui-même souhaité le président Alpha Condé, « le débat politique doit désormais se mener au sein de l’hémicycle et non plus dans la rue ». Malheureusement, le 18 février, c’est tout le contraire de cette aspiration que la Guinée a donné à voir au monde entier.

Lire la suite...

La presse Magrébine fait le bilan des tirs à balles par les forces de l’ordre : deux civils tués, 33 blessés ...

manifestant_3Deux personnes ont été tuées et au moins 33 légèrement blessées lors d'émeutes mardi à Conakry, provoquées par des habitants en colère contre l'absence d'électricité dans une partie de la capitale guinéenne et de ses banlieues, a appris l'AFP de sources de sécurité et auprès de témoins.

Lire la suite...

Décret portant nomination des hauts cadres du ministère du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat

alpha_conde_2Alors que la banlieue s’embrase par des manifestations tous azimuts contre le délestage du courant électrique, le président Alpha Condé n’en a cure. Il préfère s’atteler à la consolidation de son pouvoir par des nominations qui ne donnent aucune perspective à la population désabusée et désorientée.

Lire la suite...